L’automne est installé depuis le 22 septembre. Une météo clémente, un soleil omniprésent.

Comme tous les lundis matins, je pars faire de la marche en forêt. Je suis à la campagne et la forêt est proche, celle de Rambouillet, bien sûr…

Appelée aussi  forêt d’Yveline, elle se trouve dans le sud du département des Yvelines. Elle est, après celle de Fontainebleau, la deuxième forêt d’Île-de-France. Environ 14 000 hectares de forêt domaniale – plus 6 000 hectares de privée – dans laquelle se mêle landes, étangs, zones rocheuses, vallons et cascades.

Vestige de l’ancienne forêt des Carnutes, autrefois elle s’étendait au-delà de notre département actuel.  Elle ceinturait Paris, jusqu’à la Seine, et comprenait les forêts de Laye, Fontainebleau, d’Orléans et de Dreux… Sous l’impulsion de communautés religieuses elle fut une zone de défrichement au  Moyen-Âge. En 1202, les comtes de Montfort en font l’acquisition et l’exploite. De nombreux métiers en découlent (tonneliers, charbonniers..).

Par le mariage d’Anne de Bretagne, héritière des Montfort, avec Charles VIII, le massif forestier devient la propriété des rois de France et ceux-ci l’utilisent pour la chasse.

Au XVIème siècle la forêt disparaît par faute de défrichements, il ne subsiste que quelques massifs forestiers isolés. Un de ces massifs correspond à la forêt de Rambouillet qui est transformée pour les chasses royales. Elle ne trouve sa physionomie actuelle qu’en 1720 avec le Comte de Toulouse. Louis XVI en devient propriétaire en 1783. Elle devient définitivement domaniale après la chute du second Empire. Ce sont les rois de France qui, pour le plaisir de la chasse, ont façonné les allées forestières telles que l'on peut les voir actuellement. Celles-ci n'ont pas beaucoup changé depuis cette époque.

Il y a  quelques années, je me suis trouvée à quelques mètres d’un départ de chasse à courre !

BON_2014-03-01_1764

Surprenant, tous ces chiens piétinant d’impatience, aboyant…! Et, sortis d’un autre temps, des cavaliers "endimanchés, des sonneurs de trompes… Impressionnant  je me retrouvais bien loin du 20ème siècle !

Alors j’ai voulu en savoir plus. J’ai cherché à comprendre ce qu’est la chasse à courre ou vénerie. Ce qu’est un équipage, son origine.

L'équipage de Bonnelles-Rambouillet, existe depuis 1871, créé par la duchesse d'Uzès. Il fêtera son 150ème anniversaire en 2021. Cet équipage chasse exclusivement le cerf. C'est la grande vénerie. Environ 25 cerfs sont pris chaque année sur 56 chasses, deux fois par semaine entre le 15 septembre et le 31 mars.

BON_2016-01-12_5963

Un équipage est régit par des "codes", une organisation importante, chacun portant une tenue particulière. Celle de l’équipage de Bonnelles est ainsi constituée : une redingote rouge aux parements bleus et des bottes de vénerie pour les hommes (Boutons et piqueux). Les dames portent une jupe bleue sous une tenue plus courte que celle des hommes.

Le maître d'équipage gère, décide et est le responsable du bon déroulement de la chasse.

Les boutons – personnes payant une cotisation annuelle pour chasser et porter la tenue – sont à cheval

Les piqueux, au nombre de deux, s'occupent des chiens. Ils portent chacun un nom de vénerie. Le premier piqueux ou "maître chien" dit "La Brisée" dirige la chasse et se trouve toujours en tête,  le second piqueux dit "La Futaie" est chargé de récupérer les chiens en retard durant la chasse et de les ramener vers la meute chassant, il se positionne en arrière. Environ 40 à 45 chiens sont sortis à chaque chasse.

Les piqueux veillent sur les 130 chiens du chenil à la ferme de Moquesouris dans le parc du château de Rambouillet.

Viennent ensuite les "gilets" et les "suiveurs" qui sont à pied, en vélo ou en voiture. Ils peuvent être assidus ou occasionnels et le public est admis gratuitement sous condition de respecter les consignes de sécurité.

La chasse à courre ou bien "chasse à courre à cor et à cri" est une chasse ancestrale. Ce sont les chiens qui chassent jusqu'à la prise de l'animal et les hommes ne sont là qu'en soutien !

Chiens et chevaux sont considérés comme de "grands sportifs", soignés et "bichonnés" comme il se doit.

Une chasse peut durer d'une 1h30 à 6h. Mais la moyenne est aux alentours de 3h30. 

BON_2016-02-06_6418_01

Merci à Michel Morin pour son aide et ses photos.