Veille de la fête des morts, la Toussaint, "fête tous les saints". Elle fut instituée pour commémorer les martyrs dont le nombre était inconnu et qui, de ce fait, ne pouvaient avoir de fête particulière. Elle est introduite à Rome par le pape Boniface IV le 13 mai 610 comme "Fête de tous les martyrs". Célébrée tout d'abord à cette date, elle fut reportée au 1er novembre sous le pontificat de Grégoire VII.

la-toussaint---emile-friant

La visite des morts au cimetière est une tradition très ancienne, basée sur le respect dû aux défunts. Cette tradition veuille que l'on vienne  déposer des fleurs et prier. La fête de la Toussaint est le 1er novembre, jour férié, et celle des Morts le 2 novembre, il est d'usage en France de commémorer les morts ce jour-là au lieu du 2 novembre. De par l'éloignement géographique, certaines familles ne peuvent se rendent régulièrement sur la tombe de leurs proches...

La fête de la Toussaint serait l'héritage de la fête celtique de Samain. Dans la mythologie celte, Samain est une fête religieuse qui célèbre le début de la saison "sombre" de l'année. Pour les Celtes l'année était divisée en deux saisons : une sombre et une claire.  C'est le passage d'une année à l'autre. Les gaulois, peuple celte, à cette occasion, organisaient de grandes fêtes à l'intention des morts ceux-ci étant censés se mêler aux vivants.

sorcière

Les Irlandais en partant pour les Etats-Unis ont emporté avec eux la fête des morts rebaptisée Halloween contraction de "All Hallow Even"  qui se traduit par "la veille de la fête de tous les saints" dans la nuit du 31 octobre au 1er novembre. Cette fête principalement enfantine permet de se déguiser en sorcière, fantôme, etc... et les enfants vont sonner aux portes en utilisant la formule "Trick or treat !" qui signifie "des bonbons ou un sort !".

 Tableau "La Toussaint" - Emile Friant -