20161108_154636

Nous sommes en 1194, Philipe II, dit Philippe Auguste, est roi de France. Sa rivalité avec Richard 1er d'Angleterre n'est un secret pour personne.

A sa libération, en février 1194, Richard 1er rentre en Angleterre. Il ne résiste pas au désir de reprendre les armes et de récupérer ses terres. De siège en siège, Philippe II et Richard 1er se livrent bataille. C'est au cours de l'un de ces sièges, le 5 juillet 1194, que Richard dresse un guet-apens à Philippe près de Fréteval, non loin de Vendôme, Loir et Cher. Au cours de cette bataille, Philippe II reçoit une cuisante défaite et perd son trésor et pas seulement son or mais aussi tous ses sceaux, tous ses titres et bon nombre de documents.

Pas de copies, pas de photos numériques, pas de clé USB, pas de disque de sauvegarde, pas de "Cloud"… Philippe II doit reconstituer ses archives ! Il confie cette charge à Gauthier de Nemours, grand Chambellan. Un impératif : Philippe II souhaite que ses archives soient gardées dans la capitale.

C'est ainsi qu'est créée alors la fonction de Garde des Sceaux, les Archives Nationales et le Trésor Public.

A partir de 1231, les documents sont entreposés au Palais Royal. A la fin du règne de Saint-Louis (1214-1270),  les archives seront déposées au premier étage de la sacristie de la Saint Chapelle avec la bibliothèque royale. Elles y demeurent jusqu'à la démolition du Trésor des Chartes en 1776 après l'incendie de la maison du Roi. Elles étaient conservées dans des coffres appelées "layettes".

Par le décret du 7 septembre 1790, les Archives Nationales sont créées, mais c'est la loi du 7 messidor de l'an II qui est importante. C'est par son texte que la centralisation des archives par la Nation prend forme, l'établissement de leur publicité et la création d'un réseau archiviste national.

En ce qui concerne les documents de province, c'est la Loi du 5 brumaire de l'an V qui crée des archives par département. Celles-ci ont pour mission de Collecter, Classer, Conserver et Communiquer – Les quatre C - les documents remis par les institutions publiques du département et par des fonds privés intéressant l'histoire locale.

Les quatre C

Collecter : les archives ont l'obligation de recevoir la part destinées à une conservation définitive des archives produites par l'ensemble des services publics et ceux-ci ont l'obligation de les verser.

Classer : Pour identifier les archives, les documents collectés doivent être classés et une description doit être fournie dans l'instrument de recherche mise à la disposition du public.

Conserver : Pour une conservation à long très long terme, il est primordial de veiller à la bonne conservation des documents en évitant les dégradations : humidité, moisissures, température, insectes etc.

livre & lunettes

Communiquer : Le but de la conservation est de pouvoir transmettre, dans le temps, ces informations. Les archives mettent donc à disposition quasiment tous les documents collectés. De nos jours, les moyens sont nombreux : lecture en salle d'archives, consultation sur le net, reproduction numérisée sur demande, etc.