C'est en regardant le journal télévisé et un reportage sur les calendriers de l'avent que j'ai souhaité mieux connaître l'origine de cette "opération commerciale" – oups – je veux dire tradition !

Noyés sous une montagne de calendriers, avec chacun leurs petits cadeaux en fonction de la marque de chocolat, de jouets et même de parfum ou de bières… nous sommes bien loin de l'image destinée à faire patienter les enfants pendant la période de l'avent, au XIXème siècle, en Allemagne et en Alsace. Vers les années 1850, ces images remises aux enfants sont de plus en plus somptueuses. Elles se parent d'or ou d'argent, de dentelles en papier, de relief… Elles sont parfois fabriquées sous forme de triptyques, avec des petits volets à ouvrir pour découvrir l'image.

De là au calendrier il n'y avait qu'un pas à franchir. Il en fut créé avec vingt-cinq cases pour que les enfants, à partir du 1er décembre, les ouvrent et patientent jusqu'à Noël.

Le calendrier de l'avent reste discret durant le XIXème siècle et une grande partie du XXème siècle. Il semble que sa "notoriété" soit apparue dans les années 1990.

Calendrier de l'avent

Je trouve toujours dommage que certaines traditions soient détournées dans un but commercial, mais le regard pétillant des enfants, découvrant leur friandise ou la miniature, est toujours source de joie et bonheur.

J'ai acheté des calendriers pour mes enfants, qui adultes aujourd'hui, ne rechignent pas devant et je continuerai pour mes petits-enfants… J'en ai même réalisé ! Preuve à l'appui.