En ce premier jour de mai, j'ai un petit défi à relever ! Comment faire l'impasse sur ce jour tant attendu par les syndicats, dans leur souhait d'exprimer leurs revendications et ce moment où l'on offre généreusement ce petit brin orné de ces clochettes blanches odorantes ! Le muguet !

Comment lier ces deux sujets autour d'une seule date et répondre au challenge UPro-G ? http://antequam.canalblog.com

Un peu d'histoire, un peu de tradition. N'est-ce pas cela qui symbolise une société ?

Alors n'hésitez pas à vous installer confortablement et commencez la lecture, faites une petite pause-café si le besoin s'en fait sentir….

Fete_du_travail

En cet entre-deux tours de l'élection présidentielle, il y a fort à parier que les manifestations organisées autour de cette journée de revendication du 1er mai risquent d'être intenses… ou pas !

Ces cortèges traditionnels de travailleurs qui défilent, la remise en cause de certains acquis sociaux, du libéralisme, la montée du populisme montrent une fois de plus l'importance de cette date.

Depuis des décennies le 1er mai représente les revendications et la défense des salariés en France mais la source vient des Etats-Unis.

En 1884, au cours du IVème congrès de l'American Federation of Labor (Fédération américaine du travail) ;  les syndicats américains décrètent que la journée légale du travail doit être fixée à huit heures à partir du 1er mai 1886. Cette date est soigneusement choisie car elle correspond au "Moving Day", date à laquelle beaucoup d'entreprises américaines entament leur année comptable, les ouvriers terminent leur contrat ce jour-là et doivent de nouveau chercher du travail !

La grève générale du 1er mai 1886, impulsée par les anarchistes et suivie par environ 340 000 salariés paralyse les usines.

Deux jours plus tard à Chicago, le 3 mai 1886,  des incidents éclatent entre les forces de l'ordre et les manifestants. Trois morts sont à déplorer parmi les grévistes de la société Mac Cormick. Au cours du meeting organisé au Haymarket Square, c'est une bombe qui explose ! La riposte est immédiate et sans retenue ! Bilan : de nombreux morts et blessés d'un côté comme de l'autre. Syndicalistes et anarchistes sont arrêtés et quatre d'entre eux seront pendus le 11 novembre 1887 malgré un manque de preuve…

 Trois ans après ces évènements, le Congrès international socialiste se réunit à Paris, en juillet 1889, et fait du 1er mai une journée de manifestation en hommage au mouvement de Chicago.

Leur revendication : la journée de huit heures. L'année suivante, les manifestants arborent un triangle rouge à leur boutonnière évoquant leurs triples revendications : huit de travail, huit heures de sommeil, huit de loisirs.

Le 1er mai 1891 vire au cauchemar dans une petite ville du nord : Fourmies (59), où l'armée ouvre le feu sur la foule d'ouvriers : dix morts…

Peut-être en hommage à ce triste 1er mai, les manifestants ornent leurs boutonnières de la fleur d'églantine, emblème du nord de la France, qui remplace progressivement le triangle rouge.  Peu de temps après, le Congrès international socialiste de Bruxelles insiste sur le caractère revendicatif et transnational du 1er mai.

Le 23 avril 1919, le Sénat ratifie la journée de huit heures et institue le 1er mai jour chômé.

Par la suite les revendications, à travers les manifestations de 1936, contribuent à la mise en place de nouvelles mesures sociales en faveur des travailleurs : la semaine de 40 heures et deux semaines de congés payés.

En avril 1947, le 1er mai est inscrit comme jour chômé et payé dans le Code du Travail.

Vite-un-brin-de-muguet-_portrait_w674

C'est durant l'Occupation, le 24 avril 1941, que le gouvernement de Vichy, sous l'égide du Maréchal PETAIN, décrète au travers de la Loi Belin le 1er mai Fête du Travail et de la Concorde sociale. À cette occasion l'églantine rouge, emblème de cette manifestation qui rappelle la gauche et le communisme, est remplacée par le muguet, politiquement plus "correct".

Le muguet symbolise le retour du printemps. Cette jolie fleur à clochettes blanches est sensée apportée une promesse de bonheur et de joie.

La tradition d'offrir du muguet remonte à l'époque de la Renaissance quand Charles IX lance cette mode après avoir reçu un brin de muguet lors d'un premier mai. Séduit par cette fleur, il décide d'offrir un brin de muguet à toutes les femmes de la Cour et déclare : "Qu'il en soit ainsi chaque année"...

Une autre origine pourrait être liée à la légende grecque selon laquelle Apollon aurait créé cette plante pour tapisser le sol du mont Parnasse afin que les neuf muses n'abîment pas leurs jolis pieds… Des jeux floraux célébrant l'honneur de la déesse romaine Flore sont aussi évoqués, ou  repose-t-elle simplement sur cette croyance prétendant que la forme de ces fleurs symbolise la protection, le bonheur, la gaieté et un gage d'espérance ?

Ce qui semble certain, c'est qu'au cours du XVème siècle, le premier mai est une fête de l'amour, au cours de laquelle le jeune homme offre un brin de muguet à sa bien-aimée.

Au premier mai, aucune jeune fille, riche ou pauvre, ne sort sans son brin de muguet accroché à son corsage. Le  traditionnel "bal du muguet" est le seul bal où les parents sont bannis. Les jeunes filles sont vêtues de blanc et les jeunes hommes fleurissent leur boutonnière d'un brin de muguet.

Certains pensent que la tradition d'offrir du muguet est plus récente et qu'elle est apparue au début du XXème siècle.  A cette époque, les plus belles jeunes filles de certaines villes d'Île-de-France, sont élues reines du muguet, comme à  Rambouillet (78), où cette tradition perdure. C'est l'occasion de festivités, corso fleuri, fanfare etc.

En 1900, le muguet s'invite dans le monde la haute couture lors d'une fête organisée par les grands couturiers. A cette occasion les femmes reçoivent un brin de muguet, délicate attention qui sera perpétuée par les couturières avant de devenir l'emblème de la maison DIOR. 

Il est d'usage d'offrir du muguet à tous ceux que l'on aime, famille et amis. Le jeune homme offre du muguet à sa fiancée, l'entourage d'une jeune maman se manifeste pour fleurir sa maison afin d'offrir au bébé un présage de bonheur…

Il suffit d'aller en forêt pour le cueillir, à titre exceptionnel, puisque toléré, vous pouvez, si vous n'êtes pas commerçant, le  vendre ce jour-là.

Fleur du printemps, sa floraison est généralement en mai, le muguet est une fleur porte-bonheur. Dans le langage des fleurs,  muguet signifie "retour de bonheur".

Je vous souhaite de trouver ce brin de muguet pourvu de treize clochettes qui favorise particulièrement le destin.