dictionnaire des noms de familles bretons

Ce challenge nous emmène sur des chemins parfois ardus… Mais pour aborder la lettre K,  je n'ai pas cherché trop longtemps, une petite visite chez mes aïeux bretons et voilà un patronyme  - le seul - avec la lettre K.

Jan KERVENNAL natif de Pouldergat - Pouldregad en breton -  dans le Finistère se marie avec Marguerite LANDUGEN ou LANDUGUEN le 5 février 1682. Deux enfants connus sont nés de cette union, Jean en 1687 et Marguerite en 1689. Marguerite est notre sosa 263.

Cette petite introduction pour essayer de vous donner la signification de KERVENNAL ou KERVENAL.

En breton ker est un terme que l'on trouve beaucoup dans la formation des noms de lieux pour aboutir aux noms de famille. Il vient du vieux breton kaer ou caer, désignant un groupe de maison. Il est aussi apparenté au gallois caer qui a le sens d'enclos voire un lieu fortifié. La traduction la plus juste étant hameau qui semble lié à un chef de famille ; ker étant souvent suivi d'un nom de personne.

Si je me réfère au "Dictionnaire étymologique des Noms de famille" de Marie-Thrérèse MORLET, KERVENNAL pourrait se traduire ainsi "hameau de Gwenal" – Gwenal" étant un nom  de baptême.

Ker peut-être aussi suivi d'un épithète : KERGOZ – coz : vieux – ou bien d'un substantif : KERHARO – haro le cerf.

Je n'aurai pas gardé longtemps ce K puisque Marguerite KERVENNAL se marie à l'âge de seize ans avec Guillaume LE MARREC au Juch – Ar Yeuch - (29), mais il me permet, aujourd'hui, de vous écrire ce petit article.