"Macabre découverte au Puits d'Enfer,  près des Sables d'Olonne. Un cadavre d'un homme bâillonné pieds et mains liés était enfermé dans une malle d'osier". titre le journal "La Vendée libre" en ce 13 février 1949 :

Les faits :

La tempête fait rage en ce mercredi 9 février 1949, Monsieur BERGES, moniteur au centre de santé de Saint-Jean d'Orbestier, Le Château d'Olonne, Vendée, emmène, un groupe de jeunes enfants en promenade. Comme à son habitude, arrivé au lieu du Puits d' Enfer, le moniteur s'approche de la faille pour y regarder le spectacle des vagues venant s'écraser au fond du gouffre. Telle ne fut pas sa surprise en y apercevant le corps d'un homme flottant. Les autorités sont rapidement prévenues et se rendent sur place. Policiers, gendarmes, procureur de la République, juge d'instruction, tous se retrouvent sur les lieux pour effectuer les premières constatations et faire remonter le corps avec l'aide des pompiers.

Il s'agit d'un homme âgé d'une soixantaine d'années, chauve, rasé, pieds et poings liés. Pendant ces premières constatations, les pompiers venaient de remonter une malle en osier avec le couvercle arraché et une serrure en cuivre. Elle contient un drap, des mouchoirs et du linge… Le corps ne semble pas être resté dans l'eau très longtemps.

Les vêtements et le linge portent les initiales R.T., la malle le numéro 37 et les initiales E.T. Les premières constatations montrent des empreintes de pneus d'un véhicule, et celles de la malle qui aurait été traînée de ce véhicule jusqu'au gouffre.

 © - Photographie personnelle - Le Puits d'Enfer - Le Château d'Olonne - Vendée

 

Le Puits d'Enfer se trouve sur la commune du Château d'Olonne. La gendarmerie débute l'enquête, et en même temps la diffusion des premiers éléments est faite pour savoir si un homme aux initiales  R. T. n'aurait pas disparu de son domicile.

Les accusés :

Andrée COIGNARD veuve FARRE, trente-huit ans, originaire de Cholet, Maine-et-Loire, et Robert PLANET, vingt-sept ans, né à Colombes, Seine, résidant à Aulnay-sous-Bois, Seine-et-Oise,  sont tous les deux accusés d'avoir torturé  et étranglé un riche rentier. Ils auraient mis le corps de la victime dans une malle en osier et essayer de faire disparaître son corps en le jetant à la mer.

La victime :

Robert THELIER, riche rentier, âgé de 60 ans demeurant 64 rue Jouffroy à Paris est signalé disparu depuis le 8 février 1949.

Les témoins :

Monsieur CHATELAIN, chauffeur de l'automobile qui conduira Andrée FARRE et la malle en osier jusqu'au Sables d'Olonne, Vendée, puis qui aidera à la jeter au fond de la faille…

Quelques personnes ont vu rôder la voiture sur le remblai et un homme Désiré GAUTREAU dit "La Guenille" a aperçu des lueurs de phares dans la nuit au Puits d'Enfer...