St Nicolas

Décembre, dernier mois de l'année, mois qui nous entraîne dans ce qui est appelé "Les fêtes de fin d'année", période pendant laquelle nous ripaillons beaucoup. Mais c'est aussi la magie de Noël, propice aux cadeaux qui sont distribués dans la nuit du 24 au 25 décembre par ce personnage célèbre et adoré des enfants, je veux citer le Père Noël !

Mais aujourd'hui, je préfère vous parler de Saint-Nicolas ! Pourquoi ? Simplement parce que mon fils aîné se prénomme Nicolas. Tout bonnement !

Qui est donc Saint-Nicolas, un cousin germain du Père Noël ? Nous savons qu'il distribue des cadeaux aux enfants !

Saint-Nicolas est entouré de légendes, contes, traditions et mêmes miracles. Il est traditionnellement fêté dans beaucoup de pays comme les Pays-Bas, l'Allemagne, la Belgique allant même jusqu'en Russie. Chez nous la tradition est fortement implantée dans l'Est, en Lorraine où il est le saint Patron, en Alsace et aussi dans le Nord de la France.

Saint-Nicolas protège de nombreuses confréries comme les bateliers, pêcheurs, marins, mariniers … voyageurs, pèlerins, brasseurs, tonneliers… et il est aussi protecteur des enfants. Son histoire remonte vers le IIIème siècle mais sa légende s'impose depuis le XIIème siècle. Saint-Nicolas va de maison en maison dans la nuit du 5 au 6 décembre pour distribuer des cadeaux aux enfants sages, friandises, pain d'épices quant aux enfants désobéissants, ils ont droit à une trique remise par le Père Fouettard, compagnon bruyant de Saint-Nicolas, habillé de vêtements sombres et muni d'un martinet.

Autrefois les cadeaux étaient remis uniquement à la Saint-Nicolas, le soir du 5 décembre les enfants déposaient leurs souliers près de la cheminée et la famille déposait une carotte pour la mule ainsi qu'un petit verre de vin ou de liqueur pour Saint-Nicolas.

Au fil du temps, la légende évolue, mais il subsiste particulièrement l'épisode des enfants tués et mis au saloir par un boucher et sa femme, ces mêmes enfants qui furent ressuscités par Saint-Nicolas. C'est pourquoi nous trouvons ce dernier souvent représenté avec trois enfants à ses pieds. Suivant les régions, le Père Fouettard pourrait être le boucher, obligé, en guise de repentir, de suivre Saint-Nicolas dans ses tournées.

Quand les hollandais et les allemands émigrèrent aux Etats-Unis au XVIIème siècle, ils emmenèrent avec eux leurs coutumes et leurs légendes. Saint-Nicolas - Sinterklaas en hollandais et Santa-Klaus en allemand - devint vite "Santa-Claus", personnage qui distribue des jouets. Santa Claus subit quelques transformations pour devenir le Père Noël. Au début du XIXème siècle, Clément Clarke MOORE a écrit un conte de Noël pour ses enfants "The night before Christmas" – La nuit d'avant Noël – Le Père Noël y apparaît dans son traineau tiré par des rennes. En 1823, cet auteur rédigea un article mettant en scène des lutins distribuant des cadeaux aux enfants et se déplaçant dans une carriole tirée par 8 rennes. Cet article, intitulé "A visit from Saint Nicholas" fut publié dans un journal new-yorkais "Sentinel" !

Grâce aux diversités culturelles qui ont fait évoluer la légende au fil du temps, mon idée de cousinage entre Saint-Nicolas et le Père Noël, ne semble pas si farfelue... Ces deux personnages ont le même but : ravir petits et grands ! Et bonus dans les régions où l'on fête Saint-Nicolas, les enfants sont gâtés deux fois… le 6 et le 25 décembre !